Le village de La Minerie

 

 

« Petit village deviendra grand », cet adage va sans conteste se vérifier par le nombre important de terrains encore constructibles foisonnant au sein du village minier et de ses alentours.

La Minerie doit son nom au fait qu’elle était jadis le théâtre de différents sièges d’extraction de la houille dont les veines effleuraient le sol. En 1827, le gouvernement hollandais octroie aux familles JEANSSON et MOREAU les concessions des BURES. Celles-ci seront exploitées ensuite par les « CHARBONNAGES REUNIS DE LA MINERIE », société qui exploite la plupart des puits de Battice, Herve, Charneux et bien entendu de La Minerie.

Sur la petite place du village se dresse, au pied des tilleuls, l’église construite en 1842 et dédiée à Saint-Pierre. Celle-ci fut partiellement démolie lors de la seconde guerre mondiale.

 

A quelques centaines de mètres, le hameau de Bèfve vit paisiblement, à l’image des résidents de la maison de repos des Filles de la croix, achetée en 1993 par la commune de Thimister-Clermont et actuellement gérée par le CPAS.

Les sentiers tortueux, les chemins accidentés conduiront les promeneurs tantôt aux Margarins, à Roiseleux, au Fond Jowa ou encore à Stockis où s’élève une petite chapelle érigée en l’honneur de l’alsacienne Sainte-Odile, invoquée pour la maladie des yeux.