Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Tourisme / Architecture et histoire / Le Cavalier Fonck
Actions sur le document

Le Cavalier Fonck

fonck

ANTOINE FONCK FUT LE PREMIER DE TOUS.

Le mardi 4 août 1914, le petit village de Thimister est jeté dans le trouble d’un grand conflit qui durera 4 longues années.

La première victime fut un vaillant cavalier : Antoine FONCK qui, alors qu’il se portait vers l’ennemi pour défendre sa patrie, fut malencontreusement touché et tomba, fidèle à sa devise « MORT PREMIER COMME DEVANT » au lieu-dit « La Croix-Polinard ».

Quelques jours auparavant, le Roi Albert 1er avait rejeté l’ultimatum allemand et refusé le passage des Ulhans. L’armée du Kaiser viola donc la neutralité belge.

La malchance de Thimister, c’est de se trouver au début de l’invasion. En effet, le 10ème corps d’armée, sous le commandement du général OTTO VON EMMICH, est concentré dans la région d’Aix-la-Chapelle. Son premier objectif est la prise de la position fortifiée de la ville de Liège. Dès lors, la voie la plus directe pour atteindre son but est la chaussée Aix-Liège.

En face, un escadron du 2ème lancier part en reconnaissance vers la frontière sur la route qui traverse le pays de Herve afin de vérifier la réalité de l’invasion allemande.

Le cavalier Antoine Fonck marche devant en éclaireur et se retrouve face à un groupe d’ennemis. Des coups de feu éclatent, Fonck sera retrouvé étendu non loin de son cheval mort.

Pour la première fois, un soldat belge devenait un héros dans l’histoire de notre pays. Son nom ouvrait malheureusement une longue liste de braves qui allaient, pour l’éternité, être accompagnés de la mention « MORT POUR LA PATRIE ».

Depuis ce 4 août, la commune de Thimister-Clermont considère Antoine FONCK comme un de ses enfants. Un monument a été érigé à sa mémoire en bordure de la chaussée Charlemagne le 25 juillet 1923 et, chaque année, un vibrant hommage est rendu par la population de Thimister-Clermont le 1er dimanche du mois d’août.