Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Tourisme / Architecture et histoire / Le village de Froidthier

Le village de Froidthier

eglise10.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autrefois desservie par le chemin de fer, la petite localité de Froidthier vivait grâce à la prospérité d’une manufacture de draps exploitée par la famille de Monsieur Mathieu SNOECK qui occupait de nombreux ouvriers. Un violent incendie décima complètement la fabrique en 1888, ce qui eut pour effet de provoquer l’exode des travailleurs vers la région verviétoise.

chapanges01.jpg

 

 

 

 

 

 

 Aujourd’hui, Froidthier est la partie la plus herbagère de la commune de Thimister-Clermont et mérite d’être arpentée par les promeneurs, notamment dans ses hameaux de Corbillon, Winandchamps, Les Trixhes, Bruyères et Chaumont. On notera que cette dernière appellation contraste étrangement avec le nom du village.

C’est au Chaumont que s’érige la stèle dédiée à la mémoire des héroïques aviateurs néo-zélandais, tombés lors d’un combat aérien lors de la guerre 1940-1945.

 A quelques encablures, on trouvera la Chapelle des Anges, connue aussi sous le vocable « Chapèle es trô ».

Ce sanctuaire, qui porte le millésime 1691, fut restauré et agrandi en 1804.

Pour l’heure, on n’atteint plus Froidthier en débarquant d’un train, mais l’ancienne ligne 38 conduit néanmoins les visiteurs, qu’ils soient marcheurs, cyclistes ou cavaliers, pratiquement au centre du village où l’on découvre une modeste église garnie en façade d’une niche où trône la statue de Saint-Gilles et sa biche, et dont la construction remonte à l’an 1845.