Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Vivons à 100% - 0% d'alcool au volant !

Vivons à 100% - 0% d'alcool au volant !

À l’instar des Diables rouges à la veille de l’Euro 2020 de football, les Wallons sont prêts. Prêts à l’entrée en vigueur des nouvelles mesures de déconfinement prévues ce 9 juin. Prêts à se retrouver tous ensemble et à faire la fête autour d’un verre.

Mais les Wallons y sont-ils préparés pour autant ?

Sur la route, comme pour un match, pour que la fête soit une totale réussite, une bonne préparation est la clé. C’est pourquoi l’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) sensibilise tous les usagers de la route à en profiter sans prise de risque, en contribuant à la fête en toute sécurité avec des boissons à 0% alcool, et/ou en anticipant le retour à domicile. Place aux retrouvailles arrosées et aux festivités Depuis peu, les Wallons ont redécouvert avec un bonheur empreint de prudence, les joies de se reconnecter en vrai grâce à l’élargissement de la bulle sociale en extérieur et l’ouverture des terrasses.

Dès ce 9 juin, une nouvelle étape du déconfinement s’amorce. Avec l’été et a fortiori avec l’Euro 2020, nous aurons encore plus l’envie de nous retrouver, dans un bar ou à la maison, et de faire la fête pour (re)vivre enfin de chouettes moments de partage, devant un match, autour d’un barbecue et bien sûr d’un verre. Et c’est bien légitime.

Benoit Dardenne, psychologue social à l’ULiège explique pourquoi : Nous avons tous et toutes besoin des autres. Cela peut évidemment prendre la forme d’un barbecue ou d’une balade en forêt entre amis ou en famille. Nous avons du plaisir à retrouver les personnes qui sont importantes. C’est l’occasion de faire la fête, de se sentir unis et proches des autres. Notre cerveau réagit à la présence des autres en émettant des signaux de plaisir et par contre il émet des signaux de détresse lorsque nous sommes privés de la présence des autres. L’Euro 2020 sera sans doute l’occasion de faire la fête, de vivre des moments de partage et de cohésion et ceci d’autant plus que cela va coïncider avec un certain déconfinement. Nous avons été dépossédés de la présence des autres pendant une très longue période et faire la fête avec eux sera d’autant plus important.

Faites la fête, mais faites la bien : 0 % alcool au volant Les matches de foot seront des moments clés pour se retrouver et faire la fête. Un Belge sur quatre1 a, d’ailleurs, l’intention de regarder au moins un match ailleurs que chez lui. Et pour la majorité d’entre nous, c’est en voiture que nous nous déplacerons pour aller voir ces matchs. Sachant qu’en 2020, malgré les restrictions de couvre-feu et de fermeture de l’Horeca qui ont limité le nombre de conducteurs sous influence d’alcool sur les routes, en Wallonie2 , 56 vies auraient pu être épargnées et 1237 accidents corporels évités si personne n’avait repris le volant en ayant bu. Alors, si vous faites la fête, faites-la bien : 0 % alcool au volant. Pour un retour en toute sécurité, faire la fête sans consommer d’alcool est possible, et deviendrait même tendance. Il suffit de voir l’abondance des alternatives festives d’apéro, de base pour cocktail et de bières non alcoolisées, désormais disponibles à côté des softs, etc. traditionnels. De quoi reprendre la route sobre, comme 60%3 des Wallons qui ne boivent pas d’alcool s’ils conduisent. Si la fête est d’office trop arrosée, la sécurité sur les routes reste possible, mais reprendre le volant n’est pas une option envisageable : c’est l’anticipation et l’organisation du retour qui s’imposent. Prévoir son retour en désignant une personne de confiance sobre pour conduire, dormir sur place, ou commander un taxi. Avec la crise sanitaire, nous avons tous appris à faire attention à notre survie, continuons à le faire, sur la route aussi.

Selon une étude récente de l’AWSR, 28%4 des automobilistes wallons, à qui il arrivait de reprendre le volant après avoir bu, conduisent moins fréquemment sous influence d’alcool qu’avant la crise sanitaire. C’est le moment d’adopter les bons réflexes !